Circonscription de Cavaillon
Circonscription
Vaucluse
 

Langage et communication

vendredi 28 mai 2010, par Administrateur

LANGAGE ET COMMUNICATION
 
 L’enfant apprend à communiquer bien avant de savoir parler. Grâce à une implication très forte des adultes dans les échanges, les interactions débutent avec les cris, les pleurs, les mimiques, les sourires dès que les adultes interprètent ces signes d’inconfort, de faim, de plaisir, de satiété….
 Le développement du langage est ainsi intimement lié, dès le début, aux échanges qui ouvrent l’apprentissage de la communication.
 A l’école maternelle, la communication est à la fois :
 - un moyen du « vivre ensemble » (relations)
 - un moyen des apprentissages (compréhension de consignes, échanges, interrogations, écoute….)
 - un objet d’apprentissage (registre de langue)
Annexe1 : les compétences
 De plus, la communication ne s’établit que dans un contexte favorable.
 Le tout petit enfant qui franchit pour la première fois la porte de l’école doit percevoir qu’il est attendu et considéré comme une personne à part entière.
 Pour que cette première rentrée, puis cette année scolaire soit une réussite et un gage pour les années futures, il faut impliquer les parents et s’appuyer sur eux. Il faut que les familles aient une meilleure connaissance de l’Ecole, qu’elles l’acceptent, qu’elles s’y sentent accueillies et reconnues
 Pour cela, différentes actions peuvent être mises en place :
  • au moment de l’inscription un entretien afin de mieux connaître la famille, l’enfant ainsi que les motivations de l’inscription et la remise d’un livret d’accueil présentant l’école (personnel, locaux, horaires…objectifs.)
  • au mois de juin, invitation des enfants et des parents pour une visite des locaux, une prise de contact avec la maîtresse et un moment de jeu dans la classe et dans la cour
  • au mois de septembre, une rentrée échelonnée par petits groupes
  • tout au long de l’année un accueil individualisé (surtout le matin à 8h20)
 Enfin, voici quelques outils de base d’échange avec les parents :
  • cahier de correspondance
  • cahier de vie (individuel ou collectif)
  • affichage de photographies
  • affichage et mise en valeur des productions
  • prêt d’un livre de bibliothèque
  • présentation d’un diaporama ou d’un DVD sur la vie de la classe permettant de réunir les parents et de discuter autour des objectifs de l’école
Annexe 2 : guide d’entretien
Annexe 3 : livret d’accueil
 
 L’enseignant assure la régulation des échanges pour faire en sorte que la société scolaire puisse fonctionner : il est attentif à ce que chacun ait sa place, c’est-à-dire bénéficie d’un espace d’action et d’expression.
 Il veille à faire bon usage des « rituels scolaires » au service d’objectifs de communication
 Pour nombre d’enseignants, le terme « rituel » recouvre spécifiquement les activités suivantes :
  • repérage présents/absents (prénom, comptage)
  • construction de la notion de date (calendrier)
  • élaboration de l’emploi du temps
 Dans les programmes, il est stipulé :
« L’appropriation des règles de vie passe par la récitation d’activités rituelles (se regrouper, partager des moments conviviaux….) Celles-ci peuvent être transformées dans la forme et dans le temps.
Lorsque tous les enfants se sont appropriés un rituel, il doit évoluer ou être remplacé »
 Quelques remarques :
  • afin que les rituels ne se transforment pas en routine, il est indispensable de les inscrire dans le cadre d’une programmation
  • les activités rituelles doivent se développer sous forme de situation ayant du sens pour les élèves 
  • si les rituels présentent un moment propice aux apprentissages, ils ne doivent pas constituer le seul temps d’apprentissage notamment pour le langage oral et les activités à visées mathématiques
  • la durée des rituels ne doit pas excéder 5 min en PS et 15 min en GS
  • les situations ne seront pas toutes systématiquement, chaque jour, déclinées
Annexe 4:d’autres situations de communication
 
  Bibliographie
 
- Les rituels à l’école maternelle 
De la petite section à la grande section
 Sophie Briquet-Dulazé
 Et Fabienne Quibel-Périnelle
 Edition. Bordas
- Document d’accompagnement
« Pour une scolarisation réussie des tout-petits »
 CNPP, collection Ecole.
 Cassette VHS
 
 
 


Annexe 1
 
PROGRESSION PROGRAMMATION LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES
 COMPETENCES DE COMMUNICATION
 
N.B .L’enjeu pour l’enfant de la mise en œuvre du langage de communication est de comprendre ce que parler veut dire
 
 TOUS 
SAINT NO
EL HI
VER PRIN
TEMPS
 
 
 
TPS
Etre réceptif aux sollicitations verbales des acteurs de la classe
Manifester le désir de parler dans des situations quotidiennes
Oser parler spontanément
Etre capable d’écouter
Réagir aux sollicitations verbales pour l’action
Mémoriser vocabulaire et structure syntaxique de la vie quotidienne
Réinvestir du vocabulaire, des structures syntaxiques simples
 
 
 
PS
Manifester le désir de parler dans des situations quotidiennes
Oser parler spontanément
Etre capable d’écouter
Réagir aux sollicitations verbales pour l’action
Mémoriser vocabulaire et structure syntaxique de la vie quotidienne
Réinvestir du vocabulaire, des structures syntaxiques simples
Pouvoir s’exprimer de façon compréhensible
Pouvoir s’exprimer de façon intelligible en respectant l’articulation
Etre capable d’écouter pour répondre
Répondre aux sollicitations verbales
 par un mot
 par une phrase
 
 
 
MS
Oser parler spontanément
Etre capable d’écouter Répondre aux sollicitations verbales
 par un mot
 par une phrase
Mémoriser vocabulaire et structure syntaxique de la vie quotidienne
 Réinvestir du vocabulaire, des structures syntaxiques simples
Pouvoir s’exprimer de façon compréhensible Pouvoir s’exprimer de façon intelligible en respectant l’articulation
 
Etre capable d’écouter pour répondre
Répondre aux sollicitations verbales par une phrase
Modeler sa voix en fonction de la situation
 
 
 
 
GS
Pouvoir s’exprimer de façon compréhensible Pouvoir s’exprimer de façon intelligible en respectant l’articulation
Etre capable d’écouter pour répondre
Répondre aux sollicitations verbales par une phrase en se faisant comprendre
Modeler sa voix en fonction de la situation
Utiliser des outils linguistiques plus complexes (connecteurs, phrases complexes, concordance des temps du verbe, négation, interrogation)
Prendre en compte ce qui vient d’être dit pour faire évoluer l’échange :
  • intervenir
  • questionner
  • argumenter
Participer à un échange collectif
  • en acceptant d’écouter autrui
  • en attendant son tour de parole
  • en restant dans le propos de l’échange
Prendre l’initiative d’un échange et le conduire au-delà de la première réponse
 


Les compétences visées seront d’abord développées en situation duelle puis à partir de la section des moyens en petit groupe puis en grand groupe, ce qui induit l’apprentissage des règles de communication
Annexe 2
Guide d’entretien
 
La discussion avec la famille se fera si possible en présence de l’enfant et avec sa participation active.
Année scolaire :
Ecole :
Nom de l’enfant :
Prénom :
Date et lieu de naissance :
Parents (responsables légaux) :
Adresse et contacts téléphoniques :
Personne à avertir en cas d’urgence 
  1.  L’enfant :
  • A-t-il des problèmes médicaux (allergies, …) ?
  • Quelle est sa place dans la fratrie ?
  • Quelle est la composition de la famille ?
  • Quel est le lieu de vie de l’enfant ?
A-t-il eu une expérience de la vie collective ?
  • Comment l’a-t-il vécue ?
 A-t-il encore quelques accidents de propreté ?
  • Quelles langues parle-t-on à l’enfant à la maison ?
  • Se fait-il facilement comprendre dans sa famille ?
  • L’enfant chez lui : quels sont ses jeux ?
 ses activités préférées ?
 son comportement habituel ?
  1. Les attentes de la famille vis-à-vis de l’école maternelle :
· Qu’attend la famille de l’école ?
· Pourquoi cette inscription maintenant ?
  1. La journée de l’enfant à l’école :
· Restera-t-il à la cantine ?
   à la garderie du matin ou du soir ?
  au centre de loisirs ?
· Qui l’accompagnera ?
 Qui viendra le chercher ?
· Dort-il dans la journée ?
 Quand ?
· Mange-t-il facilement le matin avant de venir à l’école ?
  1. La rentrée de l’enfant à l’école :
· Le calendrier de rentrée prévu :
· Qui restera dans la classe avec lui le ou les premiers jours ?
 
 
 
 
 
 
 
 
Annexe 3
 
 
Grève
Les enfants dont les enseignants font grève ne sont pas accueillis à l’école de jour-là.
 
 Vacances scolaires 
Rentrée scolaire :
 Jeudi 2 septembre 2004
Toussaint :
 Vendredi 22 octobre au soir au mardi 2 novembre au matin
Noël :
 Samedi 18 décembre au soir au lundi 3 janvier 2005 au
 matin
Hiver :
 Mercredi 9 février au soir au lundi 21 février au matin
Printemps :
 Mercredi 13 avril au soir au lundi 25 avril au matin
Ascension :
 Mercredi 4 mai au soir au lundi 9 mai au matin
Début des vacances :
 Mercredi 6 juillet 2005
 
 
Numéros utiles 
Ecole : 04 90 78 08 78
Psychologue scolaire : 04 90 78 35 42
IEN (Mr GRENET) :  04 90 76 08 09
CCAS : 04 90 78 03 45
CMS  : 04 32 50 07 50
PMI : 04 90 06 48 70
SOGERES : 04 90 06 14 79
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ecole maternelle Camille Claudel

 

Avenue de Weinheim
84300 CAVAILLON
Tél. 04 90 78 0878
Fax 04 90 78 08 78
E. mail : emc-cavaillon.claudel@wanadoo.fr
 
 
 
 
Bienvenue à tous et tout particulièrement aux nouvelles familles.
Ce livret vous aidera à faire connaissance avec votre école et facilitera la vie de tous.
 
L’école maternelle est une vraie école.
Sa fréquentation régulière, dès la petite section, est indispensable pour que votre enfant s’adapte et progresse.
Durant 3 ou 4 ans, il lui sera proposé des activités motrices, langagières, logiques, artistiques. Il développera ainsi sa personnalité et fera l’apprentissage de la vie de groupe.
Les principaux domaines d’apprentissage sont :
Ÿ Le langage au cœur des apprentissages
Ÿ Vivre ensemble
Ÿ Agir et s’exprimer avec son corps
Ÿ Découvrir le monde
Ÿ La sensibilité, l’imagination, la création


Directrice Petite section
 
Enseignantes Petite section
  Petite et moyenne section
 Moyenne section
 Grande section
 Grande section
 
Psychologue scolaire 
 
Rééducatrice 
 
ATSEM 
 
 
 
 
 
Agent d’entretien 
 
Bibliothécaire 
 
Cantinière 
 
Horaires

Les enfants sont conduits et repris à l’école par leurs parents ou toute autre personne nommément désignée par écrit sur la feuille de renseignements.

 

Matin  8 H 20 – 8 H 45
 11 H 20 – 11 H 30
 
Après-midi 13 H 20 – 13 H 30
 16 H 20 – 16 H 30
Respecter les horaires, c’est important pour votre enfant, pour tous les enfants.
L’accueil se fait
 
dans la classe
 
Absences
Elles doivent être signalées par téléphone.
 
 
Fréquentation
En cas de fréquentation irrégulière non justifiée, l’enfant pourra être radié.
 
 
Assurance
Il existe 2 types d’assurances :
 Ÿ responsabilité civile
 Ÿ et individuelle accidents.
Une attestation du contrat en cours de validité doit être fournie au début de chaque année scolaire.
L’assurance est facultative, mais cependant conseillée pour les activités obligatoires de l’école. Les activités aquatiques et les sorties gratuites sur le temps scolaire en font partie.
Elle est obligatoire pour toutes les autres activités.
 
Coopérative
Elle est facultative mais permet de compléter le financement des achats pour la classe. La cotisation est de 5 euros pour l’année.
L’école est affiliée à l’OCCE.
 
RASED
Le réseau d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (comportement, adaptation ou apprentissage) a pour mission de les accompagner.
Il est composé d’un psychologue (Henri DOMINICI)
et d’une rééducatrice (Monique CHRETIEN) que vous pouvez contacter au 04 90 78 03 45
 
Santé et hygiène
Les enfants accueillis à l’école doivent être propres (pas de couches), dans le cas contraire l’inscription sera suspendue.
La propagation des poux est à prévenir par une vérification de la tête et si nécessaire par un traitement.
Tout enfant malade ne pourra être gardé à l’école. Les familles sont averties et sont priées de venir chercher leur enfant malade.
Les maladies contagieuses doivent être signalées et un certificat de non - contagion sera présenté à l’école au retour de l’enfant.
La conjonctivite fait partie des maladies contagieuses.
Aucune personne de l’établissement n’est autorisée ou habilitée à administrer des médicaments aux élèves sauf convention avec le médecin scolaire.
Aucun médicament ne sera laissé dans la poche ou le sac de l’enfant. Signaler toute allergie afin d’assurer l’accueil de votre enfant dans les meilleures conditions (PAI).
 
A CONTINUER
 


Annexe 4 SITUATIONS DE COMMUNICATION
SITUATIONS ECHANGES ET EXPRESSION
1. La collection de cartes postales (GS)
Motivation
Tri de documents selon des critères choi­sis par les enfants à l’intérieur des groupes.
Matériel
Cartes postales, photographies, gravures, affiches...
Objectifs
Communication : chaque petit groupe explicite à toute la classe sa démarche face au tri et ses critères de choix ; expression spontanée pendant le tri.
Déroulement
Deux petits groupes de trois enfants ; durée : 15 minutes ; puis on rend compte à la classe, on présente les documents ; on justifie ses choix.
2. Avec de l’argile (MS)
Motivation
Un enfant a rapporté des rouleaux d’argile blanche et rouge. Comme Mardi-gras est proche, nous décidons de faire des masques en terre cuite avec cette argile.
Matériel
Argile rouge et blanche, eau, rouleaux, spatules, mirettes, pointes, peinture, cirage.
Objectifs
Expression de sensations : toucher, vue ; odorat.
Structure et lexique
L’argile est rouge, humide, rugueuse ou lisse... ; verbes d’action : rouler, enrouler, aplatir, creuser, coller, graver, cuire, peindre ; vocabulaire spécifique : le colombin, la spi­rale, la boule, coller en relief.
Déroulement
Pour chaque enfant, choix de son propre masque d’après album de masques afri­cains ; par petits groupes (six environ), diverses étapes de la réalisation des masques.
3. On prépare carnaval (GS)
Motivation
Carnaval approche. Il nous faut organiser la fête : recherche de déguisements àpartir d’une malle aux vieux habits et accessoires.
Matériel
Malle, vieux vêtements, sacs, chapeaux, perruques, faux‑nez, lunettes et autres accessoires.
Objectif
 Communication
Lexique et syntaxe
Se maquiller, se déguiser, se regarder Jans la glace, s’admirer, se coiffer, s’habiller, se déshabiller... ; emploi de la forme "si j’étais...".
Déroulement
Deux possibilités
1) Quelques enfants se déguisent et vien­nent jouer un petit rôle devant les autres en fonction du costume choisi : "Si j’étais le roi, je..." ‑ Si j’étais infirmière, je... ".
2) Un groupe de quatre ou cinq enfants se déguisent et se masquent en présence de l’ATSEM. Au retour dans la classe, jeu de questions‑réponses pour identifier les enfants masqués.
4. La confiture de mûres (PS/MS/GS)
Motivation
Au cours d’une promenade les enfants ont observé les fruits
d’automne et cueilli des mûres. Que pouvons‑nous faire de notre cueillette ?
Matériel
Grande casserole, louche, verre-mesureur, balance, pots de verre, moulinette à légumes, mûres, sucre.
Objectifs
Expression de sensations, relation d’expé­riences similaires.
Lexique
Acquisition d’un vocabulaire plus précis (nom des ustensiles, verbes d’action). Déroulement
Les différentes étapes de la fabrication de la confiture de mûres ; commentaires et échanges.
5. Notre village (GS)
Motivation
Faire connaître son village (aux corres­pondants, aux enfants de la classe voisine). Matériel
Cartes postales et photos de journaux.
Objectifs
Communication : échanges à propos de documents consultés par groupes.
Lexique et phonétique
 Lexique : enrichissement du vocabulaire par l’emploi de termes précis : emprunt au domaine géographique (la plaine, le mont, la colline... ).
 Phonétique : les bruits de la rue, de la cam­pagne.
Déroulement
Observation des documents apportés par la maîtresse, tri de ces documents, commen­taires ; enregistrement des bruits de la rue, puis écoute et jeu de reconnaissance.
6. Construction de la maison (PS)
Motivation
Construire une maison dans la classe pour répondre à un besoin de mouvement (réaliser quelque chose), au plaisir de s’iso­ler, de se cacher.
Matériel
Tissus, carton, coussins, chaises, tables, journal...
Objectifs
Expression : nommer les différentes actions, les différentes parties de la maison
Communication : échanger avec les cama­rades sur le choix des matériaux (carton, bois, tissu... ).
Structure et phonétique
Emploi de " il faut... ‑ j’ai besoin de..." ; uti­lisation d’un vocabulaire précis.
Phonétique le son "on" : comptine "ma maison est en car­ton".
Déroulement
La maîtresse organise le travail par petits groupes, incite ou relance le travail, freine l’excitation.
7. Journaux d’enfants (PS/MS)
Motivation
Quelques journaux (Toupie, Winnie) apportés par les enfants. On les feuillette ensemble. Peu d’enfants semblent les connaître. Tous voudraient en prendre connaissance, les manipuler.
Matériel
Différents journaux : Pomme d’Api, Toupie, Toboggan, Belles Histoires de Pomme d’Api, Kodi Popi.
Objectifs
Expression ; communication (échanges par groupes, commentaires d’enfants).
Déroulement
Les enfants se répartissent en cinq groupes comme ils le désirent ; manipula­tions individuelles des journaux proposés dans chaque groupe, comparaison avec son voisin ; choix d’un journal dans chaque groupe pour le présenter aux autres groupes ; par roulement, les enfants vont découvrir des personnages communs à plusieurs exem­plaires d’un journal ; entraînement à la lec­ture d’images.
8. Les fichiers de langage (PS/MS/GS)
Motivation
Plaisir du jeu.
Objectif
Amener les enfants à manipuler couram­ment le vocabulaire des mots usuels, et des structures de langue simples.
Matériel
Des fichiers contenant des cartes : une trentaine par thème et par niveau de langue.
Exemple : au recto : un avion, un bateau, un train ; au verso : un train (dessin ou collage de photo).
Organisation
Jeu à deux, ou trois éventuellement. C’est un atelier de langage à mettre en place par groupes, chaque groupe disposant d’une série de fiches.
Déroulement
Premier enfant : il prend une carte, cache le verso, montre le recto et dit "Est‑ce que c’est un avion, un bateau ou un train ?".
Deuxième enfant : il émet une hypothèse. S’il dit : c’est un train, il a gagné, il prend la boîte et c’est à lui de présenter la carte sui­vante. S’il se trompe, le premier dit : "Non, c’est", il change de fiche et le jeu continue.
D’autres règles du jeu peuvent être inven­tées. .
Autres possibilités
1) Chaque fiche comprend au recto trois situations simples. Exemple : un enfant qui fait du vélo, un enfant qui lit, un enfant qui joue aux billes. Le dialogue sera alors : "Est­ce que c’est l’enfant qui lit, celui qui joue, celui qui... " etc.
2) Pour l’apprentissage des couleurs, chaque recto comprend trois objets iden­tiques de couleurs différentes.
Exemple question : "Est‑ce que c’est la voiture rouge ?".
 Proposition Les fiches peuvent être fabriquées par les grands à l’aide de deux catalogues sem­blables. Les fichiers peuvent être de diffi­culté croissante suivant les objets présentés.
9. Le dessin dictée (MS/GS)
Motivation
Jeu de langage, plaisir des échanges, com­parer le dessin modèle et le dessin dictée.
Objectifs
Créer une situation de communication très concrète, décrire un dessin pour per­mettre sa reproduction, affiner de plus en plus la description.
Organisation
Grand groupe pour le lancement et la compréhension du jeu, puis petits groupes ou atelier permanent de langage par la suite, pour deux ou trois enfants.
Matériel
Un dessin simple réalisé au départ par la maîtresse ; il est placé sur un cache ; papier et scripteur ou petit tableau mobile.
Déroulement
La classe (ou le groupe) est partagée en deux : un groupe voit le dessin modèle et de décrit ; un groupe doit le reproduire sous la dictée des autres enfants sans voir le dessin modèle ; comparaison entre les deux dessins et explications‑constats. Le déroulement doit être rapide (environ cinq minutes pour la reproduction du dessin).
Prolongements
On peut remplacer le dessin par une maquette ou des objets. Un groupe (deux ou trois) installe la maquette (exemple : le gara­giste et trois voitures), l’autre groupe doit placer les objets comme indiqué par les enfants du premier groupe.
10. Les statues (MS/GS)
Motivation
Plaisir du jeu, variante du jeu du sculp­teur.
Objectifs
Communication, interaction enfants- enfants, écouter, être précis, être critique, bien formuler les consignes.
Structures et lexique
Vocabulaire spatial : au‑dessus, devant, au‑dessous, derrière, etc. ; utilisation de l’impératif au singulier et au pluriel.
Matériel
Trois foulards.
Organisation pédagogique
Toute la classe, une première fois, puis demi classe par la suite, avec activité diffé­rente pour les autres enfants.
11. La commande sur catalogue (MS/GS)
Motivation
Le froid et la neige sont arrivés ; com­mande téléphonique individuelle de vête­ments chauds pour l’hiver, choisis sur un catalogue.
Objectifs
Communication, pouvoir exprimer correc­tement un besoin, manifester un choix, s’exprimer individuellement.
Structures et lexique
Syntaxe : emploi de je voudrais,... j’ai choisi/vous m’envoyez.
Lexique : nommer les vêtements d’hiver choisis.
Matériel
De nombreux catalogues de vente par cor­respondance, ciseaux, colle ; un téléphone placé un peu à l’écart : coin bibliothèque par exemple.
Organisation pédagogique
Par groupes et rotation sur deux ou trois tours.
Situation
La classe est partagée en quatre groupes dont un avec la maîtresse et trois en ate­liers
‑ premier atelier : trier les catalogues, décou­per dans un catalogue trois vêtements pour l’hiver et les coller sur une fiche pour prépa­rer sa commande,
‑ deuxième atelier : découper et coller sur deux affiches des vêtements d’hiver pour aller dehors et d’autres pour rester à la mai­son.
‑ troisième atelier : autonome, de jeux gra­phiques ou activités liées au thème en cours.
Avec la maîtresse : chaque enfant du groupe, à son tour, téléphone sa commande.
Rôle de la maîtresse
Observation du langage individuel, prise de notes, relance.
12. la malle au trésor
Motivation
Les enfants sont curieux de découvrir quel trésor j’ai pu cacher dans ma malle.
La "malle" ne contient que des objets "techniques" qui sont renouvelés quand l’intérêt diminue, certains sont plus adaptés aux grands ou aux petits suivant les semaines.
Organisation pédagogique
C’est un atelier de langage autonome et permanent. Les enfants qui choisissent cet atelier doivent raconter aux autres quels objets ils ont découverts et ce qu’ils en ont fait.
Matériel
Une petite malle dans laquelle, au fil des semaines, je rassemble des objets qui vont provoquer des expérimentations (les aimants, les essoreuses à salade, les moulins à café, les moulins à légumes, les casse‑noix, les râpes, les lampes de poche, les (vieux) réveils, un mécano, un train électrique, la caisse à outils d’un papa).
Objectifs
Utiliser un langage lié aux "activités d’éveil" ; verbaliser ce qui a été fait dans le groupe ; s’organiser dans le groupe ; désigner les objets utilisés par les termes appropriés.
Remarque : c’est un atelier qui a toujours beaucoup de succès auprès de tous les enfants.
Déroulement
Exemple : les aimants.
Matériel : des aimants de tailles, de couleurs, de forces différentes, des jetons en plastique, des vis, des écrous, des pièces de monnaie, des clés, des stylos à bille, des bâtonnets, des coton‑tiges, etc.
En atelier : expérimentation entre enfants, choix d’une ou deux expériences à présenter et expliquer aux autres.
Devant la classe : faire par des découvertes.
 
 
- Circonscription de Cavaillon – Avenue Pierre Mendès France - BP 10197 - 84305 Cavaillon - Vaucluse – Responsable de publication : Lionel FERRIER, IEN, circonscription de Cavaillon Tel : 04.90.76.08.09 Fax : 04.90.76.09.79 Mèl : ce.ien.cavaillon@ac-aix-marseille.fr
Dernière mise à jour : jeudi 21 septembre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille